Avertir le modérateur

09/02/2009

Souriez vous êtes filmé

Je l’ai attendu avec impatience ce mercredi. Comme une prisonnière, j’ai barré chaque jour sur mon agenda. C’était devenu mon rituel du matin au boulot avant même la lecture des mails et la ronde des collègues.

Comment vais-je faire pour patienter jusque 13h ? Travailler ?  Ouais bonne idée !

On va en profiter pour se mettre à fond pour boucler les projets, je ne verrais pas le temps passer.

 

Top départ il est 13h, je fonce vers la bouche de métro ligne 13 direction Gare St-Lazare.

En montant dans mon train de banlieue, je me rends compte d’une chose primordiale quand on va chez la gynéco…

Putain ! J’ai pas eu le temps de m’épiler. Pas glamour du tout la forêt amazonienne aux jambes. J’espère que j’aurais le temps de faire un petit crochet chez moi histoire d’enfiler des mi-bas. Qui ne l’a jamais fait ? Elle n’y verra que du feu (du moins j’espère).

 

Déjà 15h30, la sage femme a 30 minutes de retard. Je bouillonne, j’angoisse, je m’impatiente et surtout je m’ennuie un peu. Je regarde les autres femmes enceintes dans la salle d’attente, je me fais ma petite analyse psychologique de chaque femme.

Il y a une belle blonde qui doit être en bout de course et qui a l’air pimpante, hyper épanouie, en talon aiguille, toute fine, la grossesse a l’air de glisser sur elle.

Il y a les couples propres sur eux, avec tout leur dossier médical sous le bras, venus voir ensemble baby et s’émouvoir devant un un grimlins en noir & blanc.

Il y a une femme seule, l’air fatigué, angoissée et vénère en même temps. Celle là c’est moi !

La sage femme a une heure de retard et 2 personnes devant moi encore. Elle entre et sort dans la salle d’attente appelant ses patients sans le moindre mot, ni le moindre regard et puis pourquoi s’excuser hein ?

 

J’aperçois sur la table basse une pile de magazines divers qui me font deviner que la sage femme est une victime de la mode. Cosmo, Biba, Elle, Marie-Claire ... Ah ? Votre Temps (une sexagénaire ?)

Un homme qui attendait avec sa femme lisait Cosmo avec grande passion. Il a l’air d’assumer sa part de féminité.

 

16h30, c’est enfin à mon tour, j’attends de voir si elle s’excuse ou pas pour le mega retard mais rien, et ça les médecins sont champions. Ca ne me gâchera pas mon plaisir d’autant que le papa a finalement pu me rejoindre donc un mal pour un bien.

 

« Regardez là c’est sa tête, ici son petit bras, là son nez  et nous pouvons même voir qu’il croise les jambes, on entend son petit cœur…".

Elle pouvait bien me commenter le Guernica de Picasso que je n’aurais pas fait la différence mais j’aurais acquiescé avec le même sourire béat pour ne pas dire débile.

« Vous pouvez vous rhabiller, tout va bien ! »

 

Toute une journée d’attente, d’impatience et d’angoisse pour 5 minutes de plaisir.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu